AG De la Chambre Algérienne de Commerce et de l’Industrie France : Le partenariat FCE France et CACI France salué

17 décembre 2017

Le vice président du FCE, M. Mehdi BENDIMERAD, a pris part, le 15 décembre à Paris, aux travaux de l’Assemblée générale annuelle de la Chambre Algérienne de Commerce et de l’Industrie en France – CACI France.

AG De la Chambre Algérienne de Commerce et de l’Industrie France : Le partenariat FCE France et CACI France salué

Dans son intervention, M. BENDIMERAD a tenu, en premier lieu, à féliciter M. Kaci Ait Yala, représentant aussi du FCE en France en tant que membre honoraire, et son staff pour les efforts engagés pour développer le partenariat entre les entreprises algériennes et françaises.

Il a remercié également les membres de la mission diplomatique, à leur tête son Excellence l’Ambassadeur, pour leur contribution dans l’organisation et la réussite des rencontres économiques.

Pour M. BENDIMERAD, «la CACI-France et le FCE en France devront être le fer de lance de la nouvelle vision de l’Algérie dans son partenariat économique stratégique avec la France».

Quant à la diaspora, sa contribution est importante dans le déploiement de l’investissement, le transfert de la connaissance et de l’entrepreneuriat innovant comme levier de croissance par la création de richesse et de diversification de l’économie. «Notre diaspora dispose de moyens financiers et de compétence technique avérés, comme elle opère dans les secteurs technologiques les plus pointus».   

C’est pour cette raison que le FCE fait de cet axe de travail un chaînon important de son programme d’action, car «nous pensons que les potentialités existantes de notre diaspora ne sont pas suffisamment sollicitées alors qu’elle peut apporter beaucoup à notre pays en drainant les investissements mais aussi en donnant des solutions par des avis éclairés sur les marchés où cette diaspora est implantée».

M.BENDIMERAD a saisi cette occasion pour mettre en avant les nouvelles mesures décidées par le Premier ministre, M. Ahmed OUAYHIA au profit de la communauté algérienne établie en France. «Nos compatriotes qui souhaitent investir en Algérie pourront bénéficier de tous les régimes d’avantages ouverts aux investisseurs nationaux résidents». A cet égard, il a fait observé que «l’Algérie a tant besoin du savoir-faire, des compétences et des capitaux de ses enfants expatriés pour son développement économique».