Campagne électorale à la présidence du FCE : M. HADDAD rencontre les opérateurs de l’ouest

18 novembre 2018

M. Ali HADDAD a lancé, le 17 novembre à partir de Tlemcen, sa campagne pour un deuxième mandat à la présidence du Forum des Chefs d’Entreprise.

Campagne électorale à la présidence du FCE : M. HADDAD rencontre les opérateurs de l’ouest

Devant un parterre composé de chefs d’entreprise de la délégation FCE de Tlemcen et de la région Ouest ainsi que d’autres invités du monde économique, M. HADDAD s’est engagé à poursuivre son action au service des entreprises et de l’économie nationale.

Dans une allocution consacrée au bilan des quatre dernières années et au nouveau programme d’action, il a cité les principales réalisations du forum, qui permettront à l’avenir d’entamer avec efficacité une nouvelle phase. «Le FCE a énormément évolué ces dernières années. Il a connu une mutation extraordinaire grâce à la mise en œuvre des engagements que nous avons pris et qui sont le résultat des choix collectifs de ses membres», a-t-il indiqué.

Le FCE est devenu une organisation patronale suffisamment représentative, forte et constructive pour être écoutée au plan national et pour constituer un partenaire crédible au plan international. L’organisation a non seulement élargi son assise mais aussi procédé à l’installation des délégués à travers toutes les wilayas et de représentants dans plusieurs capitales étrangères et mis en place Jil FCE, qui regroupe les jeunes entreprises.

Fortement présent dans le débat socio-économique, le Forum  a formulé régulièrement des propositions visant à améliorer le climat des affaires et à promouvoir l’investissement productif et la diversification économique. A travers de nombreux documents de référence tels que les «cinquante propositions pour un nouveau pacte de croissance économique», le «plaidoyer pour l’émergence de l’économie Algérienne» ou encore des études portant, notamment, sur «la sécurité alimentaire» et «le système bancaire et les finances alternatives», le FCE a apporté sa contribution à l’enrichissement constructif du débat économique. «Plusieurs de ces propositions, au service des entreprises, ont été adoptées et mises en œuvre par les pouvoir publics», a souligné M. HADDAD.

Au plan international, le FCE a signé des accords de partenariats avec des organisations patronales de plusieurs pays. Des conseils d’affaires ont été également créés, constituant des cadres de concertation et de dialogue entre les opérateurs algériens et leurs partenaires étrangers.

Dans le cadre du nouveau plan d’action, le FCE poursuivra ses efforts pour élargir davantage son assise et consolider par la même  sa représentativité du monde de l’entreprise. Il renforcera aussi ses structures et accordera de nouvelles prérogatives aux délégations de wilaya pour pouvoir jouer pleinement leur rôle au niveau local.  L’organisation créera, dans peu de temps, un incubateur de startups et réalisera une école pour enfants autistes.

Il sera question également de présenter des propositions pour la mise en œuvre d’un programme de développement des industries manufacturières et de création d’entreprises, l’émergence de la PME notamment celles constituées par les jeunes entrepreneurs. Un fonds dédié aux TPE et PME sera également mis en place. «Ce sont mes engagements pour lesquels je sollicite, à nouveau, votre confiance en espérant que vous me l’accordiez et qu’à mon tour, je puisse en être digne de la porter», a-t-il conclu.