Colloque sur l’apport de la diaspora Franco-Africaine : M.BENDIMERAD préconise des mesures d’incitations multiformes

23 novembre 2018

Le Vice-président du FCE chargé des relations internationales, M. Mehdi BENDIMERAD, a appelé, le 19 novembre à Paris, pour «la mise en place des mécanismes et des dispositifs d’incitations multiformes pour que la diaspora soit réellement créatrice de richesse».

Colloque sur l’apport de la diaspora Franco-Africaine : M.BENDIMERAD préconise des mesures d’incitations multiformes

Dans son intervention devant les participants au Colloque sur «L’apport de la diaspora Franco-Africaine, de part et d’autre de la Méditerranée», M. BENDIMERAD  a mis en avant le rôle de la diaspora, qui constitue une force d’influence politique, économique et sociale, ainsi que les actions réalisées par le FCE pour l’associer au développement économique de l’Algérie.

Lors de cet évènement consacré, notamment, à répondre aux problématiques liées, notamment, à la mise à contribution des diasporas entre les deux rives,  il a souligné que «l’apport de nos concitoyens installés à l’étranger ne se résume pas à l’aspect financier mais pouvait être un outil pour le transfert de technologies, de connaissances et de bonnes pratiques mais surtout pour renforcer les relations bilatérales politiques, économiques et culturelles». 

Des ingénieurs, chercheurs, banquiers, managers et bien d’autres spécialistes dans des domaines stratégiques, d’origine africaine, font la joie des entreprises et startups de la Silicon Valley à San Francisco, de la City de Londres, du quartier de la Défense à Paris et dans d’autres villes économiquement dynamiques de pays développés. Ces compétences peuvent donc être impliquées dans l’élaboration de politiques économiques et sectorielles dans leurs pays d’origine.

La communauté algérienne à l’étranger est favorable pour le lancement de projets et d’initiatives dans son pays d’origine. M. BENDIMERAD en veut pour preuve les jeunes membres du FCE qui ont grandi à l’étranger, étudié et entamé leurs carrières professionnelles, et qui ont fini par se lancer dans l’aventure entrepreneuriale en Algérie, leur pays d’origine.  Le Président de Jil’FCE, la structure du FCE qui regroupe les jeunes entrepreneurs est aussi issu de la Diaspora qui compte plus de 7 millions d’algériens dont 5 millions en France et 150 000 en Amérique du Nord. 

L’expression de la volonté de la communauté algérienne à l’étranger et sa mobilisation ont, à cet effet, incité le FCE à créer des relais à l’international pour fédérer les chefs d’entreprise de la Diaspora algérienne. Le Forum projette également de lancer un incubateur avec un expert algérien de la Silicon Valley.  «La création d’incubateurs, est à mon avis l’une des formes idoines pour canaliser l’élan entrepreneurial des membres de la Diaspora algérienne», a-t-il préconisé.