Coopération algéro-belge : Le FCE veut développer des partenariats solides

18 mai 2017

Représenté par M Mehdi BENDIMERAD, Vice-président chargé des relations internationales, le Forum des Chefs d’Entreprise a participé, le 18 mai 2017 à Bruxelles, au Forum d’affaires algéro-belge.

Coopération algéro-belge : Le FCE veut développer des partenariats solides

Organisé par le Club des Entrepreneurs Belges et Algériens, ce forum a vu la participation de la Secrétaire d’Etat à la Région de Bruxelles-Capitale, chargée du Commerce extérieur, Cécile JODOGNE, et son Excellence l’Ambassadeur d’Algérie à Bruxelles, M. Amar BELANI ainsi que les communautés d’affaires des deux pays représentants différents secteurs d’activités. 

Dans son intervention, M. BENDIMERAD a exprimé a souhaité voir ce forum économique se muer en «une réelle plateforme d’opportunités d’investissement à concrétiser en Algérie». Il a également émis le vœu de voir les travaux de ce Forum constituer «une ressource exceptionnelle à valoriser ensemble afin d’identifier des créneaux de partenariat».  En appelant à intensifier les efforts à même de consolider les échanges commerciaux et les projets d’investissements, le FCE favorise le transfert de technologie et de savoir-faire dans des secteurs considérés prioritaires tels que l’agriculture et l’agrobusiness, les technologies de l’information et de la communication ainsi que les énergies renouvelables.

Tout en invitant les entreprises belges à s’implanter en Algérie, M. BENDIMERAD a expliqué que «ce sont là des secteurs stratégiques pour nous, car nous œuvrons pour assurer et renforcer la sécurité alimentaire, numérique et énergétique de l’Algérie», qui a renoué avec la croissance économique, couplée à une amélioration du climat des affaires et une stabilité politique.

S’agissant des relations économiques entre l’Algérie et la Belgique, le Forum des Chefs d’Entreprise souhaite développer «un partenariat plus approfondi avec plus d’engagement et d’actions concrètes de part et d’autre ». Dans ce sens, «le FCE souhaite être un acteur majeur dans la consolidation des relations économiques bilatérales» afin d’aller vers un partenariat, mutuellement bénéfique, pour les entreprises des deux pays.

Comme l’a souligné M. BENDIMERAD, le FCE est la première organisation patronale en Algérie et regroupe environ 3 000 entreprises, leaders, pour la majorité,  dans leurs secteurs respectifs. Ces sociétés membres cumulent  un chiffre d'affaires de plus de 35 milliards de dollar.  Le principal objectif du FCE est non seulement placer l’entreprise au cœur de toute politique publique économique, mais aussi consacrer la liberté d’entreprendre, conformément à l’article 43 de la constitution. «Nous insistons aussi sur la nécessité de permettre aux entreprises privées d’investir dans tous les secteurs sans exception», a-t-il appuyé.  

Par ailleurs, le Forum d’affaires algéro-belge permettra, selon ses organisateurs, de nouer des contacts directs entre les acteurs économiques des deux pays dans des secteurs tels que les énergies renouvelables, les transports, le secteur bancaire.  Il vise également la consolidation des relations existantes et le développement de nouveaux courants d’affaires entre les entreprises des deux pays.