Coopération algéro-française : «Une Journée Algérie» pour renforcer les partenariats

4 février 2019

Accompagné d’une délégation du FCE, le Vice-président du FCE en charge des relations internationales, M. Mehdi BENDIMERAD, a pris part à la rencontre économique «Journée Algérie, Région Auvergne Rhône-Alpes», organisée le 31 janvier 2019 à Lyon (France).

Coopération algéro-française : «Une Journée Algérie» pour renforcer les partenariats

Devant un parterre composé, notamment, des deux communautés d’affaires  algérienne et française, M. BENDIMERAD a souligné l’attachement du FCE à «contribuer au développement solide et pérenne de la coopération économique et de l’amitié qui lie nos deux pays. Mon espoir en venant ici c’est d’être le témoin de la construction de passerelles entre nos entreprises pour la conclusion de partenariats qui aboutiront à la concrétisation d’ambitieux projets d’investissement».

Dans un pays en transition économique, les entreprises cherchent les meilleures pratiques en matière d’innovation, de savoir-faire, de gouvernance et d’internationalisation. «Le système économique français est rôdé dans ces domaines mais a besoin de prendre un nouvel élan au moment même où l’économie algérienne amorce l’étape la plus importante de sa transformation avec la volonté des pouvoirs publics d’accélérer les réformes de nouvelle génération», a-t-il expliqué.

Les deux parties peuvent concevoir des investissements d’avenir et un transfert de savoir-faire technologique, managérial pour la fois, agir sur la variété des échanges que sur leurs volumes. Pour encourager l’intégration et le transfert technologique, l’Etat a prévu des avantages fiscaux et parafiscaux à tout investisseur étranger en partenariat qui contribue au transfert de savoir-faire ou qui produit des biens dans le cadre d’une activité déployée en Algérie, avec un taux d’intégration supérieur à 40%. En travaillant ensemble, les entreprises des deux pays pourront saisir les nombreuses opportunités, ciblant aussi bien le marché algérien que le vaste marché africain. L’Algérie peut constituer une grande plateforme vers l’Afrique mais aussi un hub important.