Coopération économique algéro-indienne : Le FCE identifie des opportunités d’investissements à saisir

16 janvier 2018

Le vice-président du FCE, président de la Commission relations internationales, M Mehdi Bendimerad, a pris part, le 14 janvier à Alger, à une rencontre d’affaires algéro-indienne visant à définir des opportunités d’affaires et de coopération entre les entreprises des deux pays.

Coopération économique algéro-indienne : Le FCE identifie des opportunités d’investissements à saisir

Une importante délégation de chefs d'entreprise du FCE et des membres de la Fédération des Exportateurs Indiens ont également participé à cet événement qui a pour objectif de présenter les domaines potentiels de coopération économique et les possibilités à exploiter pour nouer des partenariats mutuellement bénéfiques mais aussi identifier les mécanismes permettant de multiplier les échanges dans les prochaines années.

Dans son intervention à cette rencontre, M Bendimerad a exhorté les opérateurs algériens et indiens à intensifier les échanges économiques et commerciaux en vue de traduire l'excellence des relations diplomatiques entre les deux pays. Quant au volume des échanges commerciaux de l’Algérie avec l’Inde, il est en constante baisse entre 2013 et 2016, passant de 2,2 milliards dollars en 2013 à 1,4 milliards de dollars en 2016, soit une baisse de 35%.Tout en présentant les évolutions du climat des affaires en Algérie, il a invité  les entreprises indiennes à avoir une plus grande présence en Algérie et à diversifier leurs partenariats. «Seules 56 opérateurs indiens activent en Algérie. Cette situation nous interpelle, d’autant plus que ces entreprises qui activent en Algérie se cantonnent dans les secteurs des travaux de bâtiment, dans la métallurgie et la sidérurgie», a-t-il déploré. Le contexte actuel en Algérie «constitue une occasion pour les hommes d’affaires indiens d’explorer avec leurs homologues algériens les opportunités de coopération économique et de partenariat entre les deux pays».

Parmi les opportunités d’investissement qui peuvent être exploitées, M. Bendimerad citera l’industrie, l’agrobusiness, les mines, les services et le tourisme. «Nous voulons que cette rencontre consolide la coopération économique entre nos deux pays et renforce la confiance entre nos entreprises pour influer positivement sur leur évolution». Le FCE, relève-t-il, est disposé à accompagner des investisseurs indiens à s'implanter en Algérie.