M. HADDAD au 3ème Sommet UE-Monde Arabe : La coopération doit être plus large et plus équitable

6 novembre 2018

Dans la continuité de ses activités à l’international pour promouvoir le marché algérien et développer les relations économique, une délégation du FCE conduite par le Président, M. Ali HADDAD, a pris part, le 29 octobre 2018 à Athènes (Grèce), au 3ème Sommet UE-Monde Arabe.

M. HADDAD au 3ème Sommet UE-Monde Arabe : La coopération doit être plus large et plus équitable

Ce Sommet mondial entre l'Union européenne et le Monde arabe est une initiative du Parlement européen et de la Ligue des pays arabe qui se veut comme un espace dynamique et d’échanges pour débattre des stratégies de coopération et de partenariat euro-arabe. Il a été marqué par une importante participation de Premiers ministres, de Ministres et d’opérateurs économiques. La participation de la délégation algérienne a été organisée en étroite collaboration avec Son Excellence, l’Ambassadeur d’Algérie à Athènes, M. Noureddine BARDAD-DAIDJ.

Dans son intervention sur le thème : «La politique de voisinage de l’Europe et des pays du monde arabes en Méditerranée, en Afrique et au Moyen-Orient», M. HADDAD a plaidé, principalement, pour une politique de voisinage équilibrée, porteuse de paix, de progrès et de prospérité partagée. Les pays concernés doivent prendre l’initiative d’engager une refondation profonde de la coopération, en axant leurs efforts sur la construction d’écosystèmes communs d’innovation, de créativité, de formation, d’apprentissage et de promotion de l’entrepreneuriat.

 Le Président du FCE a également préconisé des solutions économiques et sociales pour lutter contre le terrorisme et l’émigration clandestine. Certes, «la mobilisation de moyens humains et matériels et des ressources financières conséquentes, mais les solutions aux problèmes de terrorisme, de radicalisme religieux et de l’immigration incontrôlée sont aussi économiques et sociales».

En ce sens, il a mis en lumière l’édifiante expérience algérienne en matière de lutte contre le terrorisme avec ses trois dimensions complémentaires (politique, sécuritaire et sociale). Ces efforts colossaux menés sur tous les fronts et la démarche de réconciliation nationale impulsée par le Président de la République, Son Excellence Monsieur Abdelaziz Bouteflika, ont permis de vaincre le terrorisme, de rétablir la paix et la sécurité mais aussi relancer le processus de développement et réaliser d’importantes  infrastructures socio-économiques dans les différents domaines. Ces

réalisations, relève-t-il, qualifient l’Algérie pour être un acteur important de cette nouvelle dynamique de coopération, qui doit être plus large et plus équitable.

Les échanges et les contacts doivent être densifiés et appuyés par des mécanismes permanents de consultations et d’échanges d’informations sur les réalisations, les expériences, les attentes et les ambitions. Malgré l’existence de plusieurs accords de coopération, il faudra innover en matière de création de nouveaux espaces d’action et de concertation. Quant à la communauté d’affaires de cette grande région, elle peut apporter une importante contribution en réfléchissant à la mise en place de cadres d’échange et de rapprochement plus adaptés entre les hommes d’affaires et opérateurs économiques. Les diasporas sont à valoriser également en raison de leur rôle déterminant dans la coopération économique, scientifique et culturelle mais aussi du lien humain irremplaçable qu’elles peuvent constituer entre les nations.

Le Président du FCE a soutenu que le challenge de la diversification économique doit passer par la création massive d’entreprises, le développement et l’intensification des échanges ciblés et des partenariats entre les entreprises des pays du pourtour méditerranéen, du monde arabe et du Moyen-Orient. «Le monde de l’Entreprise et les intérêts économiques mutuels bien compris sont un élément de renforcement et de garantie de la stabilité de la sécurité, et de l’esprit de bon voisinage», a-t-il appuyé.

En marge du forum, la délégation du FCE a rencontré des acteurs clés du monde économique hellénique, des organisations patronales et des chefs d’entreprises de pays européens et arabes. M. HADDAD a ainsi rencontré le Premier Ministre de la République de Grèce, M. Alexis TSIPRAS, le Président de la Chambre de Commerce et de l’Industrie d’Athènes, M. Constantine MICHALOS et le Vice-président de la puissante organisation patronale grecque la Fédération Hellénique des Industriels (SEV), M. Konstantinos BITSIOS. Ces entrevues ont été une occasion pour M. HADDAD d’exprimer la volonté des Chefs d’entreprise algériens à coopérer davantage avec les opérateurs grecs dans des secteurs qui présentent des opportunités pour un véritable partenariat gagnant-gagnant.