Rencontre d’affaires FCE-MEDEF : Le Conseil d’affaires algéro-français est né

11 février 2018

Le Forum des Chefs d’Entreprise et le Mouvement des entreprises de France (Medef) ont signé, le 7 février à Alger, un mémorandum d’entente (MoU) portant création du Conseil d’affaires algéro-français.

Rencontre d’affaires FCE-MEDEF :  Le Conseil d’affaires algéro-français est né

Cet accord a été signé à l’occasion du Forum d’affaires algéro-français qui a vu la participation du ministre de l’Industrie et des Mines, M Youcef Yousfi, du Président du FCE, M Ali HADDAD, d’une importante délégation du Medef, conduite par son Président, M Pierre Gattaz, ainsi que des représentants des organisations patronales et des opérateurs économiques du FCE.

Dans son intervention, le Président du FCE a souhaité que ce Conseil d'affaires soit une «nouvelle étape dans le renforcement et la refondation de la coopération économique entre nos deux grandes Nations, refondation amorcée depuis une vingtaine d’années par les plus hautes autorités de nos deux pays».  Grâce à un réseau efficace et intelligent, il aiguillera les entreprises avec pragmatisme vers les opportunités de partenariat.  

Une fois mis en place, ce cadre structuré aura pour mission d’identifier et d’initier des projets d’investissements mixtes. Il impulsera également des partenariats sectoriels ciblés entre les entreprises algériennes et françaises dans des secteurs pointus pour la création de filières technologiques et industrielles. Parmi les priorités du Conseil, M HADDAD citera le partenariat, les projets d'investissement, la jeunesse, la diaspora, l'entrepreneuriat, le numérique et l'Afrique.

Le Conseil contribuera ainsi à sceller une alliance stratégique entre les deux pays à l’effet de constituer le socle d’une coopération Nord-Sud. Le développement d’un partenariat solide et durable et la construction d’une alliance stratégique avec la France est important à plus d’un titre. Ce pays se distingue, en effet, d’un grand savoir-faire dans divers secteurs tels que les énergies renouvelables, l'industrie pétrochimique, l'industrie métallurgique, l’agriculture et l’agro-industrie, l’industrie automobile, etc.

  1. HADDAD saisira l’occasion pour mettre en avant l’évolution de la coopération économique algéro-française. Il a salué «les avancées notables réalisées grâce au travail ingénieux et à l’habilité diplomatique de Son Excellence Monsieur le Président de la République, Abdelaziz Bouteflika. Jamais les relations entre l’Algérie et la France n’ont été aussi intenses et cela procède de la volonté forte du Président de renforcer l’amitié entre nos pays et nos populations».

Pour consolider les relations entre les deux pays, il a évoqué le rôle que peut jouer la Diaspora algérienne en France dont 23.000 étudiants. Ce «vivier» peut contribuer à améliorer le partenariat entre les entreprises algériennes et les entreprises françaises. La coopération bilatérale doit transcender l’aspect commercial et favoriser l’investissement productif, le transfert de technologie et de savoir faire et la réalisation de pôles de compétitivité et de centres d’excellence.

Pour sa part, le Président du Medef, M Pierre Gattaz, a mis l’accent sur l’importance du forum d’affaires auquel a participé «l’une des plus importantes délégations de chefs d’entreprise françaises jamais organisée en Algérie». Il explique qu’il s’agit d’«un gage de l’importance que le secteur privé français porte à la relation économique entre les deux pays. Nous souhaitons porter trois actions importantes, à savoir valoriser les talents que nous partageons, renforcer le partenariat entre les deux communautés d’affaires et donner la priorité à la jeunesse et à l’entrepreneuriat».

 Le FCE  et le MEDEF, a-t-il ajouté, sont des «interlocuteurs naturels. Je crois profondément en la  valeur du dialogue d’entreprise à entreprise, en la confiance que nous pouvons bâtir ensemble et dans le fait que nous MEDEF et FCE sommes des marieurs d’entreprises».  «Nous pourrons bâtir durablement des partenariats durables pour nos deux pays grâce aux partenariats noués entre les entreprises», a-t-il appuyé.

 Par ailleurs, Jil’FCE et AGYP (Active Growth & Youth Program) «Programmes pour la Croissance et la Jeunesse Active» powered by MEDEF ont signé un accord pour la promotion de la culture de l’entrepreneuriat chez les jeunes et pour renforcer leur employabilité.

 En marge de la cérémonie, quatre workshops thématiques  ont été organisés : le numérique, les énergies Renouvelables, le Partenariat Publique Privé et la Sous-traitance.